Cool

Aujourd'hui, j'avais rendez-vous une seconde fois avec le chirurgien. Il voulait absolument voir ma femme, pour qu'elle entende ce qu'allait être cette opération. Pour moi mais aussi pour mon entourage.

Car si le patient est celui qui est en 1ère ligne, son entourage s'inquiète tout autant. D'ailleurs, c'est mon entourage qui s'inquiète plus que moi.

Donc si en sortant du cabinet du Docteur Beliard Audrey est un plus inquiète qu'avant, moi au contraire ce rendez-vous m'a rassuré.

Ma gentille femme avait oublié tous les aspects post-opératoires et les complications possibles. Un oubli ou juste son inconscient qui lui a permis de faire abstraction de tout ça pour éviter qu'elle s'inquiète de trop. Mais la réalité des choses ressurgies toujours.

Alors oui, on peut me réopérer quelques heures ou quelques jours plus tard, me poser une poche avec un anus artificiel mais c'est quoi comparé aux bonnes choses qui devraient m'arriver ensuite.

J'ai été rassuré car mis à part 4 cicatrices qui vont me faire encore plus complexer du bide, je devrais par la suite être assez tranquille pendant quelques temps. Au point que le chirurgien a évoqué la fin du Rémicade (injection et cortisone toutes les 4 semaines), et même peut-être plus du tout de traitement. Bon avec moi, plus de traitement ça m'étonnerais mais si je peux repasser à des traitements moins lourds c'est déjà beau.

De toute manière on verra par la suite. Pas la peine de se prendre le choux avant.

Playmobile

Mais là où ce rendez-vous m'a fait du bien c'est qu'à priori les soins et les douleurs ne seront pas si violentes que ça. Bon, je vais douiller quand même mais je suis un ptit gars qui encaisse plutôt bien. Donc je suis content, je vais pouvoir moins m'inquiéter les jours précédents l'opération (dans 10 jours)  et surtout la tradition de bien rigoler dans le bloc opératoire juste avant de m'endormir. J'aime ce moment où je décompresse et déconne avec les infirmières, anesthésistes et chirurgien.

Le chirurgien a même félicité mon attitude et trouvé que j'avais raison de positiver, de prendre tout ceci avec humour. Audrey, ma mère et d'autres sont étonnés de voir comment je prends les choses, avec tant de décontraction. C'est vrai j'ai eu peur, je me suis inquiété mais là terminé. Je suis un Warrior et je suis prêt pour cette opération. Plus de peurs, plus d'angoisses de l'inconnue.

Il n'y a qu'un truc, il faut absolument que je me trouve un projet, un objectif. J'en ai marre de ne rien foutre à la maison. C'est chiant... J'ai bien une petite idée mais faut que j'affine le projet. Et vous ? Vous avez des idées à me proposer ???

En tout cas je suis prêt au combat... Le côté obscur ne s'emparera pas de moi.

Alors les Padawans, prêt pour de nouvelles aventures ???

kEv