Jusqu'ici j'écrivais de temps en temps sur ma maladie, sur ce que j'avais sur le coeur ❤️, sur mon quotidien. A chaque fois j'avais toujours un regret, celui de me répéter ou de ne pas montrer mon vrai quotidien de malade 😷 du Crohn.
Et puis, un flash est arrivé dans mon petit cerveau. Pourquoi ne pas faire une petite pastille chaque jour ? Montrer les joies, les peines, les douleurs ou les moments de répit.

Parfois je ferais 3 lignes, parfois 192 mais l'idée est de montrer réellement mon quotidien de malade.

Mercredi 15 mars 2017 :

Nous voilà donc à 14 jours de ma 12ème opération. Je n'y penses pas trop. Je sais simplement que j'ai hâte de tourner la page et de voir mon éventration partie. De pouvoir à nouveau m'habiller autre que part des survêtements.

Malheureusement, aujourd'hui j'ai appris que mon licenciement pour inaptitude allait prendre plus de temps que prévu. Ça aurait dû être réglé au 17 mars mais mon employeur a décidé de faire durer le plaisir. Je suis déçu par cela car je voulais vraiment tourner la page après l'opération et repartir sur des bases nouvelles. C'est une vraie déception.
Je vais devoir me prendre la tête avec des papiers inutiles puisque mon employeur est obligé de me redonner mon salaire à la place de la prévoyance et de mon invalidité alors qu'on connaît tous sur quoi cela va aboutir à la fin. Je ne veux plus rien à voir à faire avec ce (ceux) qui sont à la base de ma 1ère crise et de mes soucis qui ont suivis. En plus, je sens qu'on n'en n'a plus rien à foutre. Si je n'avais pas envoyer un mail personne ne me prévenait de la situation.
Patienter est un mot qui fait partit de MON quotidien. Heureusement que je le maîtrise.

Mis à part cela, le mercredi c'est foot ⚽️. J'emmène ma fille jouer et le soir j'encadre les U15. J'ai souvent du mal à y aller mais je suis toujours heureux de l'avoir fait. Même si je trouve que dans mon sport ça se tire beaucoup trop dans les pattes inutilement en faisant de grands sourires par devant. De temps en temps, j'ai envie de m'éloigner de ça ou peut-être même arrêter. Je ne le ferais pas car j'aime trop ça et que j'apprécie les gens. J'ai la sensation assez régulière d'être pénible, de me mêler de ce qui ne me regarde pas et que je devrais moins prendre les choses à coeur. Je ne triche pas, je veux toujours aider et je parle avec Le coeur sans aucune méchanceté. Je dois juste apprendre à me protéger pour que cela ne joue pas sur ma santé, on sait que les émtions sont un facteur important dans nos crises. J'avoue également que maintenant j'au du mal avec ceux qui se prennent la tête pour des babioles ou qui se plaignent pour rien... N'y a-t-il pas pire ? 

Aujourd'hui,
Je n'ai pas été trop embêté avec mon intestin malgré que j'ai beaucoup resserré ma ceinture abdominale. Ce n'est pas mon habitude mais c'est pas mal. D'habitude elle appuie trop sur mon ventre et me donne l'envie d'aller aux toilettes. Je vais entre 10 et 30 fois aux toilettes par jour. Le Questran doit être efficace.

On va dire que j'ai passé une journée plutôt tranquille mais assez épuisante. Faire 14h30-20h30 au foot ⚽️ c'est beaucoup pour mon petit physique.

Heureusement, ma fille a été là pour m'aider à passer outre. Il est 2h38 et je ne trouve pas le sommeil, chaque nuit c'est pareil mais je vous raconterais cela plus tard.

Allez à demain les Geek 🤓

Kev